Vous êtes ici : Accueil » Saison culturelle 2018-2019 » Education permanente

Education permanente



 

Pas sans ...


Sur la route sans routard, les passeurs voleurs, la mer sans gilet, la vie sans amour, la haine à chaque détour ,les papiers, la rue ,le parc, la gare, les flics,les papiers, l’accueil ,l'espoir , l'Angleterre ,Dublin en Italie,les papiers , les camions ,la violence, les flics , Faidasil ,les papiers , les hébergeurs , le Centre 27 bis , les papiers , la peur , les papiers, les papiers ..........les papiers ,.... sans , pas sans ....

Du 14 septembre au 7 octobre 2018 - Espace culturel Victor Jara - Soignies - Exposition ouverte en semaine de 8h30 à 12h & de 13h30 à 16h30 ainsi que le week-end de 15h à 18h.



CINé-rencontre / hubert reeves, la terre vue du coeur


Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est­ un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver !

Mardi 20 novembre 2018 19h30 - Espace culturel Victor Jara - 7060 Soignies






#Je suis humain


#JeSuisHumain, c’est le travail du collectif belge Huma de photographes qui s’est associé à Amnesty International pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les violences et les persécutions, et de partir chercher protection, ailleurs. Ces personnes appelées “réfugiées”, “migrantes” ou “demandeuses d’asile” qui n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une société le plus souvent hostile à leur accueil.

Du 21 novembre au 12 décembre 2018 - Espace culturel Victor Jara - Soignies - Exposition ouverte en semaine de 8h30 à 12h & de 13h30 à 16h30 ainsi que le week-end de 15h à 18h.


CIné-rencontre / Manu, l'homme qui ne voulait pas lâcher sa caméra


Le jour où Manu Bonmariage, cinéaste du «réel», a décidé d'appeler sa deuxième fille par le même prénom que lui ‘Emmanuelle’, était-ce pour la postérité ? Et le jour où ce même Manu cinéaste lègue une caméra à cette même fille, celle-ci devient-elle alors dépositaire d'une histoire, d'un trajet ? Manu Bonmariage, qui n’a eu de cesse de déshabiller la société, se retrouve aujourd'hui à 75 ans, lui-même nu, face à ses doutes, ses films et sa fille Emmanuelle, qui décide de tourner la caméra vers lui.
Avec Le Bâtia mourt sou

Mardi 12 février 2019 19h30 - Espace culturel Victor Jara - 7060 Soignies